Pages

mardi 14 février 2017

Couples mixtes en Pologne : choc culturel ou culture commune ?

Les couples mixtes le sont-ils vraiment ? La culture Polonais est-elle si différente de celle de leur conjoint étranger? En épousant des Occidentaux, les femmes polonaises font-elles davantage preuve d’audace que leurs compatriotes masculins qui préfèrent s’unir à des Slaves, culturellement plus proches ? Le site Lewilinfo a enquêté auprès des couples mixtes pour en savoir plus.
Pixabay.com

Les mariages mixtes en Polognes, un peu plus de 4000 en 2015, sont majoritairement le fait de femmes polonaises qui épousent des "Occidentaux" (Anglais, Allemand, Italiens,…). Certains seraient tentés de conclure que celles-ci sont plus audacieuses que les hommes et qu'elles n’ont pas peur de se confronter à une autre culture. Mais l’écart culturel est-il si grand entre Polonais et « Occidentaux » ? Pour le savoir le site Lewilinfo a interrogé en 2016 un peu plus d’une vingtaine de couples mixtes.

Les répondants étaient principalement des Français(es) (aussi quelques Belges et une Allemande), en couple avec un(e) Polonais(e). La plupart résidaient au moment de l’enquête en Pologne. Les questions posées portaient notamment sur les différences culturelles au sein du couple.

Tout d’abord, les couples mixtes le sont-ils vraiment ? Si la plupart ont répondu par l’affirmative, le fossé culturel qui sépare les Polonais de leur conjoint étranger n’est pas si large. En effet, sur une échelle allant de 1 (pas de différence)  à 5 (très différente), les répondants ont estimé l’importance de l’écart culturel à "2" ou "3". L’un d’eux affirmait d’ailleurs qu’à part « l’alcool et la nourriture » il n’y avait quasiment pas de différence.

La table : ce qu’on y mange, quand on y mange et comment on y mange ! Chez nos couples mixtes, le clash culturel semble s’inviter à dîner, ou plutôt au petit déjeuner (le premier), où salade de poivrons s’oppose au croissant-beurre.  L’alimentation au sens large est la différence culturelle la plus citée avant l’importance de la religion et la langue. C’est que l’art de la table est le trait culturel occidental préféré des Français et Belges interrogés. Citées dans une moindre mesure, on retrouve également les différences culturelles suivantes : l’histoire du pays, la fierté nationale, les valeurs familiales, les traditions et fêtes, le rapport à l’argent, la politique et diverses caractéristiques liées à la manière d’être ou d’agir. Certains traits culturels spécifiques à la Pologne s’opposent à d’autres plutôt valorisés par certains répondants, dans la culture française ou belge. C’est le cas du poids de la religion en Pologne qui s’oppose à la laïcité française ou le nationalisme polonais opposé à l’ouverture, la mixité culturelle, et le faible patriotisme belges.

Les cultures polonaise et occidentale diffèrent finalement peu. Beaucoup y voient un « tronc commun » culturel, une culture européenne, occidentale voire universelle. Polonais et Occidentaux partageraient les valeurs de démocratie, d’individualisme, de capitalisme,… Polonais ou conjoints étrangers parlent anglais, mangent au McDo, font leurs achats dans les mêmes magasins, envoient leurs enfants à l’école,... Au-delà de ces pratiques et valeurs considérées comme « internationales », certains traits culturels plus particuliers semblent également rapprocher les Polonais et leur conjoint étranger : l’importance de la famille, l’éducation ainsi que le rapport au travail et au loisir. Enfin, bien que leurs vues divergent sur l’art de la table, ils partagent l’esprit de convivialité autour d’un verre ou d’un repas.

Les quelques différences culturelles sont souvent vues comme une richesse et un atout pour le couple : « Nous avons parfois des conversations plus intéressantes du fait d'être de pays différents ». La différence, c’est justement ce que semblent apprécier les répondants dans la culture de l’autre. Malgré ce goût affirmé pour l'altérité, ils ont tendance à aimer dans la culture de l'autre ce qui est également valorisé dans leur propre culture. 

Le couple mixte est en effet fait pour s’entendre. A la question « qu’aimez-vous dans la culture de votre conjoint ? », Polonais et étrangers répondent quasiment la même chose : les valeurs familiales, les traditions et fêtes, l’humour et la gentillesse, la musique, le cinéma, la littérature et enfin l’art de se retrouver autour d’un verre ou d’un plat. De manière plus anecdotique, un conjoint étranger dit apprécier la fierté nationale dans la culture polonaise, tandis qu’un conjoint polonais dit aimer la langue française et l'égalité des sexes.

Dans les couples mixtes, la culture semble finalement se partager plus qu’elle ne divise. Et en ce jour de Saint Valentin, à l’heure du dîner romantique aux chandelles ( podwieczorek ou Kolacja ?) les amoureux ne seront peut-être pas d’accord sur le contenu de leur assiette mais partagerons à coup sûr le plaisir d’un repas en tête-à-tête.