Pages

lundi 14 décembre 2015

La Pologne et son charbon : la COP21 n’a rien changé !


En Pologne, le charbon continuera à brûler ! Les autorités polonaises sortent des négociations pour le climat (COP21) sans avoir dû s’engager à se détourner de leur « or ». Source d’énergie peu coûteuse et locale, sa combustion à un prix : celui de la qualité de l’air.


Centrale électrique au charbon de Jaworzno en Pologne
(Aktron / Wikimedia Commons CC-BY-SA-2.5)
Ce weekend, le nouveau ministre polonais en charge de l’environnement, Jan Szyszko, est rentré de la COP21 satisfait de l’accord engrangé. Pourtant, la Pologne avait longtemps rechigné à s’accorder avec ses partenaires européens sur une position commune à l’entame des négociations. Les autorités polonaises s’y étaient finalement pliées en obtenant le remplacement du terme « décarbonisation » par « neutralité climatique » dans le texte.

Pourquoi alors un tel enthousiasme pour un accord dont a priori la Pologne ne semblait pas vouloir? Parce que l’accord n’exclut pas le recours au charbon comme source d’énergie dès lors que les émissions peuvent être compensées par l’absorption des gaz par les forêts ou grâce aux nouvelles technologies selon les autorités polonaises.
"C’est le meilleur accord que nous pouvions espérer!" Tomasz Chruszczow, chef de la délégation polonaise à la COP21 sur le site thenews.pl .
Le charbon représente plus de la moitié de l‘approvisionnement en énergie primaire, 85 % de la production d’électricité et environ 100.000 emplois directs. Il permet à la Pologne de se garantir une certaine autonomie énergétique. Dans une récente intervention au Conseil National du développement, le Président Duda avait estimé que les réserves nationales garantissaient l’approvisionnement en énergie pour les 200 années à venir. La Pologne ne semble donc pas être prête à tourner le dos au charbon, d’autant plus que ce combustible est également très populaire au sein des ménages qui apprécient son bas coût.

mardi 1 décembre 2015

Vieillissement, famille, migration: le Polonais, un Européen comme les autres?


"People in EU:who are we and how do we live", tel est l'intitulé du rapport publié ce 27 novembre 2015 par l'office européen de statistique, Eurostat. Cet ouvrage trace les grandes évolutions que traverse, aujourd'hui (données collectées entre 2011 et 2014), la population européenne en matière de démographie, d'organisation familiale, d'habitat ou encore de mobilité. La plupart des paramètres sont détaillés au niveau national et permettent de situer la Pologne par rapport à ces enjeux européens.


Vieillissement de la population, transformation de la composition des ménages et migrations sont des enjeux majeurs de l'Union Européenne dont les réalités peuvent varier d'un pays à l'autre. Si la Pologne n'échappe pas aux grandes tendances, le pays affiche des particularités à certains égards:

  • plus jeune que l'ensemble l'Union mais qui n'échappera pas à la question du vieillissement,
  • attaché au mariage mais où vivent de nombreuses familles mono-parentales,
  • comptant peu de migrants ou de natifs étrangers sur son territoire mais de nombreux "nationaux" émigrés ailleurs en Europe.