Pages

lundi 9 novembre 2015

Un bol d'air à Cracovie? Surtout pas!

Cracovie en Automne. Ses ruelles charmantes, ses bâtiments historiques, les méandres majestueux de la Vistule, les teintes rouille et or des arbres du Planty, tout y invite à la promenade et à prendre un bon bol d'air! Mais non! Surtout pas! Voilà une prise de risque inconsidérée! Fin de la semaine dernière Cracovie a connu son premier épisode important de smog, probablement le premier d'une longue série cet hiver, comme les années précédentes.

Indice de qualité de l'air dans l'une des station de Cracovie
ce vendredi 6 novembre à 19h.
Capture d'écran du site http://aqicn.org

Depuis jeudi, la pollution de l'air est le sujet principal des Cracoviens. Ce jour-là, le taux de particules fines dans l'air avait atteint 5 fois la norme fixée par l'Organisation Mondiale de la Santé. La pollution de l'air est un phénomène d'une ampleur telle que pneumonie, asthme et saignements de nez sont courants en période de smog à Cracovie. Les médecins conseillent aux personnes fragiles de rester chez eux tandis que les écoles adaptent ou suppriment les activités extérieures des enfants. En 2013, une pétition lancée par  l'organisation citoyenne Krakowski Alarm Smogowy urgeant les autorités d'agir avait récolté quelques 17 500 signatures.

Comme souvent, la question environnementale de la qualité de l'air se double d'une question sociale. La solution vers laquelle les autorités se dirigent est l'interdiction de l'usage de combustibles solides à l'horizon 2019. Cette solution a déjà été mise en œuvre avec succès dans d'autres villes d'Europe.  Mais cette solution est peu populaire à Cracovie où de nombreux ménages ne sont pas raccordés au réseau urbain de chauffage et utilisent des poêles ou chaudière à charbon ou au bois, y brûlant parfois leurs déchets ménagers. Le charbon est très apprécié des polonais pour son faible coût. Alors que les autorités proposent des incitants financiers pour le remplacement des chaudières et poêles à charbons, les personnes y sont souvent réfractaires car cela les conduirait à utiliser un combustible plus coûteux. De plus, les polonais sont encore nombreux à préférer acheter leur combustible au fur et à mesure de leurs besoins plutôt que de s'engager à payer des factures,  avec le risque d'endettement en cas de surconsommation.  Bref pour les détracteurs de l'interdiction, cette mesure est injuste car elle pénalise les plus pauvres.




En outre, il est vrai que d'autres facteurs rentrent en ligne de compte: la congestion sur les routes et l'état du parc automobile, les industries et centrales à charbon installées en périphérie ainsi que la situation géographique de Cracovie. Entourée de montagnes, blottie dans le creux des méandres de la Vistule, la ville est très peu exposée au vent, ce qui empêche l'évacuation des polluants. 

Alors les Cracoviens bâtissent sur les hauteurs, en périphérie. Les habitants des quartiers de Mogilani ou de Libertow bénéficient d'un air beaucoup plus sain. Pour descendre dans la ville polluée ils utilisent leurs voitures comme de véritables bulles d'air conditionné, qu'ils quittent pour entrer dans les bâtiments climatisés de leurs bureaux, ou respirer l'air filtré des centres commerciaux. Sur ces collines, les prix de l'immobilier atteignent aussi des sommets,  réservant l'air pur au plus nantis.


La pollution de l'air n'est certes pas un problème uniquement cracovien, même si de nombreux classements internationaux placent la ville dans le peloton de tête des villes les moins "respirables". Différents sites internet publient les indices de qualité de l'air: le site officiel des autorités locales, européenne, ou encore d'organisations telles que "aqicn.org". Ce dernier site à l'avantage de publier cet indice pour de nombreuses villes du globe. Au niveau européen, force est de constater que malgré que le rideau de fer soit tombé il y a plus de 15 ans, l'air respiré à " l'est" n'est toujours pas le même qu'à "l'ouest"!


Indices de qualité de l'air le vendredi 6 novembre à 14h56, capture d'écran du site http://aqicn.org/ 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires vous permettent d'exprimer votre point de vue ou des remarques sur l'actualité traitée dans l'article. Pour toute autre motivation contacter l'auteur via les coordonnées renseignées sur le site. Insultes, diffamation, incitation à la haine ou à la violence, et propos "hors la loi" ne sont évidemment pas les bienvenus.